C’est avec les porte-plumes les plus déterminés qu’on écrit les meilleures histoires

D’après le “Le trésor des Montagnes bleues” (1964), film franco-italo-yougo-allemand de Harald Reinl.

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *