Si tu en as plein le dos, saute un bon coup vers l’arrière

Quand Capriccio partait faire du sport, il emmenait souvent avec lui le petit rouquin à la veste rouge. Le gamin, comme tous les autres cavaliers, était persuadé que de tirer comme ci ou comme ça sur les rênes et de se dresser le cul en arrière aidait la “monture” (quel mot affreux) à franchir les obstacles. Ce gosse avait au moins le mérite de ne pas pisser dans le paddock en sifflant La Marche des Cerfs comme aimait le faire Francis Moret, le précédent “propriétaire” (oui, ils sont tous persuadés que les chevaux leur appartiennent), qui depuis a dû cesser l’équitation à la suite d’un coup de sabot “accidentel”.

Jumping international de Bourg-en-Bresse – photo : Marcos Quinones – éditeur : Lyon Figaro (11/06/200) – cc by nc nd 2.0- Bibliothèque municipale de Lyon – https://numelyo.bm-lyon.fr/f_view/BML:BML_01ICO001014cde08851aed3

0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *